Quelque soit notre don, soutenons notre église !

À quoi sert le denier ?

Le Denier de l’Église est la participation volontaire et indispensable des catholiques pour donner à l’Église diocésaine les moyens financiers de sa mission. Elle ne vit que de la générosité des fidèles du Christ et ne reçoit aucune subvention de l’État ou du Vatican.
En tant que croyant je ne m'inscris pas comme un simple consommateur, mais je donne les moyens à l'Église en laquelle Je crois, de vivre et d'assurer sa missione de témoigner du Christ. C'est pourquoi, si Je crois en l'Église, je donne au denier !
L'an dernier, la somme collectée pour le Denier n'a pas couvert tous les besoins !
Concrètement, il manque chaque année 6000 donateurs donnant l'équivalent de 4 cafés par semaine

Nous avons confiance en votre générosité !

Par votre don, vous aidez le diocèse à financer :

- le quotidien des prêtres
pour les prêtres en retraite et en activité

- les services de l'Église
aumôneries, catéchèse, pastorale de la santé...

- la formation
des prêtres, diacres et laïcs

- l'entretien des bâtiments
église, presbytère, salle d'accueil

66%
de votre contribution
dans la limite de 20% de vos revenus imposables.
Si vous êtes imposable, joignez à votre prochaine déclarations de revenus le reçu fiscal que nous vous enverrons.
Bon à savoir ! En 2018, bénéficiez toujours de l'avantage de la déduction fiscale.
Les revenus de 2018 ouvrent droit à un crédit d'impôt, appelé CIMR. A titre exceptionnel, les réductions d'impôt pour don seront comprises dans le calcul de l'impôt pour 2018 avant imputation du CIMR.
L'Église ne peut continuer à vivre en Essonne que si vous contribuez à son financement.
Nous n'avons pas d'autres ressources que celles que vous nous donnez...
Merci de votre soutien !

Témoignage

Mon revenu mensuel est de 2 154 €, j'ai décidé de donner 28 euros par mois par prélèvement automatique. Celà peut paraître beaucoup, mais quand on y pense, ce n'est même pas le prix d'une place de cinéma par semaine ! Je sais que l'Église de mon diocèse n'est pas riche et a besoin d'un soutien financier alors je donne ... Et je peux encore aller au cinéma ! François, 36 ans.
Donner au denier